Rhesus D

détermination rapide, sensible et non invasive
du gène du facteur rhésus D (RhD) fœtal

Rhesus DRhesus D

FetoGnost® Kit RHD permet une détermination rapide, sensible et non invasive du gène du facteur rhésus D (RhD) fœtal dans des échantillons purifiés à partir de plasma maternel de femmes enceintes RhD négatives. Le test est basé sur la technologie PCR en temps réel. Les courbes d’amplification spécifiques à la sonde dans VIC, FAM et NED indiquent respectivement l’amplification des exons 5, 7 et 10 du gène RHD des fœtus RHD positifs. Par ailleurs, un contrôle positif interne (IPC) avec détection dans le canal Cy5 surveille l’intégrité des réactifs du kit, sert de contrôle pour l’extraction d’ADN et exclut une interprétation faussement négative des résultats due à l’inhibition de la PCR en temps réel. La cible de l’IPC est ajoutée pendant l’extraction de l’ADN des échantillons de plasma maternel.

L’ADN de 30 échantillons de plasma, y compris des contrôles, peut être analysé en triplicat au moyen d’une plaque de réaction à 96 puits (commande n° HUFG100).

Le risque de résultats faux négatifs est minimisé grâce au format de test multiplex sensible et robuste de FetoGnost® Kit RHD pour la détection de trois exons du gène RHD en triplicat.

FetoGnost® Kit RHD a été homologué avec Applied Biosystems® 7500 instrument et QuantStudioTM 7 Pro (Thermo Fisher Scientific) (paramètres « fast cycle » non supportés), mais il est également compatible avec d’autres appareils de PCR en temps réel qui détectent et différencient la fluorescence dans les canaux FAM, VIC, NED et Cy5.

En cas d’utilisation de plateformes PCR non testées par ingenetix, une évaluation de la PCR multiplex est recommandée.

Avant toute utilisation de FetoGnost® Kit RHD, il est vivement recommandé d’évaluer l’extraction d’ADN fœtal libre (cff) du plasma maternel pour garantir que la méthode d’extraction produit suffisamment d’ADN fœtal. FetoGnost® Kit Control (commande n° HUFG050, 50 réactions pour 30 échantillons de plasma maxi) permet d’évaluer la détection d’ADN fœtal.

L’ADN fragmenté (<300 bp) d’origine fœtale ne représente qu’une faible proportion de l’ADN libre circulant (ccfDNA) présent dans le plasma maternel et augmente pendant la grossesse. Dans les échantillons de plasma maternel prélevés au deuxième trimestre de la grossesse, la concentration en cffDNA peut atteindre 50 à 200 équivalents génomiques de cffDNA/ml de sang (Birch et al., 2005).

Il convient de suivre les recommandations ou directives officielles et applicables dans chaque pays (ex. la recommandation de la DGTI, Deutsche Gesellschaft für Transfusionsmedizin und Immunhämatologie) lors de l’évaluation de FetoGnost® Kit RHD.

L’échantillonnage pour la détermination du statut RHD fœtal ne doit pas être effectué avant 11+0 SA.